mars 7

0 comments

"Arrêter de fumer, il suffit de le vouloir"

"Tu as une forte volonté"

"J'arrête quand je veux"

Nous avons tous entendu au moins une de ces phrases. Parfois même sortant de notre bouche.

Mais qu'en est t-il vraiment ? Est-ce qu'il suffit réellement de juste "le vouloir" pour arrêter le vice ?

La volonté : une ressource limitée

Imaginez vous réveiller avec un certain quota de "force de volonté".

Chaque matin vous disposez d'un réservoir limité de ce précieux nectar.

Vous avez envie de "vous en griller une" mais vous vous rappelez que vous avez décidé d'arrêter.

Vous l'avez même juré à tous vos amis et vos collègues de travail.

Alors pour pas perdre la face, vous rangez votre paquet à l'endroit où vous l'avez pris, vous vous mordez les lèvres et vous prenez sur vous...

Mais la réalité est que vous en avez vraiment envie de cette cigarette.

C'est à ce moment là que vous puisez dans ce fameux réservoir.

 Et plus l'envie est grande, plus le niveau descend vite.

Arrivé au soir et fier d'avoir tenu si longtemps, vous vous félicitez en cuisinant un bon repas copieux. Et vous avez bien raison !

Puis quelques verres de vin plus tard, vous sortez prendre l'air et...

"Merde ! J'ai tenu toute la journée, je mérite bien une cigarette"

Mais cette fois promis, c'est la dernière !

Habitude, quand tu nous tiens...

Alors, que c'est t-il passé ?

Pourquoi vous avez réussi à tenir le matin, puis le soir arrivé, vous avez craqué(e) ?

Votre réservoir de "force de volonté" étant désormais vide, et votre vieille habitude ne rencontrant plus aucun pare-feu a simplement court-circuitée votre cerveau.

Mais alors comment vous débarrasser de votre vice ?

La volonté fonctionne comme un réservoir.

C'est une ressource très limitée qui s'épuise rapidement lorsque l'on "résiste à la tentation".

Notre force de volonté est plus forte le matin que le soir.

Passez sous le radar

Plutôt que d'essayer de lutter, passez sous le radar.

Pour cela, il faut y aller doucement.

N'essayez pas d'arrêter un ancienne habitude trop brusquement. 

Votre cerveau ne comprendrait pas et se mettrait aussitôt en "sécurité".

Pour faire passer la pilule, décomposez le processus en plusieurs petites étapes.

Focalisez votre énergie à créer une nouvelle habitude et vous n'aurez pas besoin de puisez dans votre réservoir à volonté.

 Mais allez-y doucement au risque de "vous faire griller".

Ayez un plan

Vous vous imaginez un pilote de ligne voler d'un point A à un point B sans plan de vol ? Vous monteriez à bord en toute connaissance de cause ? 


J'en doute fort.


Lorsqu'il s'agit d'éradiquer les mauvaises habitudes c'est la même chose !


Sans plan précis vous avez toutes les chances d'assister à un crash.


Pour vous aider, voici un plan en trois étapes que j'utilise et qui fonctionne.

1

Identifiez votre habitude

Pour passer à l'offensive, il vaut mieux bien connaitre son ennemi.


Alors observez.


Comment votre habitude se manifeste t'elle ?


Quel est l'élément déclencheur ?


Que se passe t-il dans votre cerveau lorsque vous êtes sur le point de craquer ?

2

Rendez-lui la vie dure

Une des techniques (il en existe beaucoup d'autre) consiste à mettre des bâtons dans les roues de votre vieille habitude.


Si vous voulez arrêter de fumer, compliquez un maximum le processus.


Vous pouvez par exemple ranger les cigarettes en hauteur dans un placard fermé à clef et ranger la clef ailleurs ou la donner à votre voisin.


Faites preuve d'imagination !


Ainsi le temps d'aller chercher votre paquet, l'envie vous sera peut-être passée.

3

Remplacez-la par une meilleure

Une fois que vous l'avez faite galérée un peu et si elle vous résiste toujours, remplacez la par une meilleure habitude similaire.


Imaginez être accros aux bonbons par exemple. Eh bien vous pourriez remplacer les bonbons du bocal par des fruits secs.


Ainsi lorsque vous aurez envie de "grignoter" vous aurez plus facilement accès à quelque chose de  sain pour votre santé.


Rien ne vous empêche de combiner les deux: ranger les bonbons dans un endroit difficilement accessible et placer les fruits secs bien en vue.

Vous voilà mieux armé

La chasse aux mauvaises habitudes n'est pas chose facile. Surtout lorsque cela fait des années quelles sont ancrées en nous.


C'est un peu comme vouloir déraciner un très vieux platane, cela demande énormément d'énergie et vous risquez de vous épuiser rapidement.


Alors soyez plus malin que vos habitudes en y allant en douceur et surtout passez à l'action dès aujourd'hui en mettant en place les techniques lues dans l'article car rien ne vaut la pratique !

retrouvez la santé naturellement

LE club santé


Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}